L’urgence environnementale, matrice du socialisme du XXIeme siècle

L'urgence environnementale, matrice du socialisme du XXIeme siècle

Motion écrite pour le Congrès du PS de Poitiers en 2015. Nous pensions que cet évènement constituait le moment privilégié pour exprimer des idées de fond et traiter de l’essentiel, loin de l’écume médiatique,de l’accessoire ou de la promotion des plans de carrières de quelques « happy few ».
Il nous semblait temps d’ouvrir les fenêtres pour se confronter à un monde qui mute, une société qui se délite, une planète qui se fait la malle et se dérègle chaque jour un peu plus, afin de proposer de nouvelles perspectives, là pour nous est bien l’essentiel …
Nos repères ne peuvent plus être ceux d’hier même si on peut le regretter. L’ardente obligation qui nous incombe est face à une société en plein bouleversement de construire les nécessaires balises d’un présent qui conditionne notre avenir proche et la survie même de l’espèce humaine. Nous savons désormais comme Paul Eluard que «s’il y a un autre monde, il est dans celui ci ».
La gauche doit faire sa mue idéologique autour de la question écologique tant celle ci est centrale. Il n’est plus question de sous traiter la problématique environnementale ou de « verdir » un discours à portée « généraliste » bâti sur les idées du XIX eme siècle et la redistribution des richesses d’une croissance productiviste.
L’urgence environnementale est désormais la matrice qui s’impose à tout projet politique dont l’ambition est de transformer la société aujourd’hui et demain : que ce soit sur les enjeux, le périmètre d’action, mais aussi les contraintes à venir qui si l’on y prend garde et qu’on anticipe pas, toucheront tout d’abord les plus fragiles …

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *