Apprivoiser les habiletes numeriques et sociales

Apprivoiser les habiletes numeriques et sociales

Internet et les réseaux sociaux dessinent les contours d’une nouvelle société dont l’information et les interactions constituent des moteurs essentiels.

Ce changement de paradigme fait appel à de nouvelles aptitudes relationnelles et numériques à acquérir, que chaque citoyen se doit de maitriser afin d’être pleinement en capacité de s’épanouir dans la société d’aujourd’hui et de demain, que ce soit dans le monde réel ou virtuel, du global au local et inversement…
Je vous propose une réflexion personnelle sur les modes d’acquisition de ces qualités, sésames indispensables aujourd’hui, dont la maitrise permet d’appréhender les codes, savoir-être ou savoir-faire régissant nos relations « sociales » … L’heure est effectivement aux grandes métamorphoses. Attention, cette étude de près de 90 pages privilégie comme angle de lecture, la vision d’un enseignant du terrain.

« La métamorphose …

C’est ce processus de transformation que nous connaissons très bien chez la chenille qui, s’enfermant dans sa chrysalide, commence à s’autodétruire avec des ailes en tant que papillon. La chenille est devenue une autre, à partir d’elle-même.
On sait avec quelle difficulté, quand la chrysalide s’ouvre, le papillon parvient à déployer ses ailes avant de pouvoir s’envoler. Comme un enfantement, la métamorphose s’accomplit dans la douleur.
Toute l’évolution est donc un processus de création qui crée de la destruction. La formule de Schumpeter la « destruction créatrice » qui est reprise un peu partout est à mon avis fausse : c’est la création qui est destructrice … Nous vivons le commencement d’un commencement. »

Edgar Nahoum, dit Edgar Morin,
Grand résistant, sociologue et philosophe français.

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *