Devoir de mémoire

jean-marie.jpg

à Jean Marie  …

 

 

Jeune élu, j’ai découvert Jean Marie lors de soirées interminables, dans lesquelles réunis autour d’un vieil ordinateur, à défaut de refaire le monde, nous informions nos concitoyens de l’actualité de la ville.
Nous élaborions alors, en équipe (la Commission Municipale dans son ensemble) le journal municipal de A à Z  : rédaction, saisie, mise en page, impression et distribution. Car le créateur du « flash » qui a informé des générations de Trilportais, était Jean Marie … Il y apportait toute sa passion, toute sa minutie, toute sa rigueur …

Elu de 1977 à 1995, Conseiller Municipal puis Maire Adjoint, il a beaucoup œuvré pour Trilport, toujours avec le sens du partage, du bien public, de l’intérêt général et le sens de l’équipe …
S’il ne se mettait jamais en avant, éthique personnelle oblige, il répondait toujours présent en cas de coup de grisou …

Je le connaissais déjà, mais  comme militant.
Un militant exemplaire, dévoué, passionné, opposé à tout sectarisme et esprit de chapelle. Secrétaire de notre section durant de longues années, il a tracé la voie. Chez nous, la parole a toujours été libre, les débats ouverts et chaleureux y compris dans les périodes de crispation que connait chaque mouvement politique lors de ses grands choix internes, avec un maitre mot autour de la table : respect d’autrui et de ses opinions …

Je l’ai remplacé ensuite aux manettes du journal municipal, puis comme responsable de section, essayant de mettre en pratique tout ce que j’avais pu apprendre à son contact. Lui a continué sa route comme bénévole dans les associations qui l’occupaient tant, et comme citoyen interessé, éveillé et actif.

 


Mais Jean Marie, c’était bien plus  …

Plus que discret sur ses activités au services des autres, il consacrait la majeure partie de son temps public aux associations caritatives. Il n’en parlait pas, ou si peu, car entre le Dire et le Faire, il avait choisit depuis longtemps. Lui était du style actif, militant des solidarités, de la dignité humaine et de la main tendue vers l’autre …
Homme juste et engagé, il se révoltait parfois; je me souviens encore de ces coups de colère soudains et salvateurs qui éclataient face aux aléas de la vie, aux injustices, aux intérêts particuliers et aux égoïsmes … et malheureusement des coups de colère, il en a eu ces derniers temps …

Il a donné une autre image de l’église à l’athée que je suis … Celle d’une église qui peut être solidaire et ouverte, proche des pauvres gens et des opprimés, telle qu’elle aurait du toujours être.
Il honorait sa foi …

 

Je ne peux que le remercier aujourd’hui, pour tout ce qu’il a donné aux autres, à notre commune qu’il aimait tant, mais aussi et à titre plus personnel, pour tout ce que je lui dois, pour tout ce qu’il m’a apporté, en richesse humaine surtout, en regard vers l’autre et c’est bien là l’essentiel.

 

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *