En 2007 « Apprivoisez vous »

medium_voeux_2007.jpg

Pour les élus, janvier n’est pas un mois comme les autres, marathon des vœux oblige ! Des vœux comme s’il en pleuvait : ambiance intimiste, grande messe … Dans cette série, les vœux de sa commune constituent pour un Maire, un moment particulier, non seulement du fait qu’il se retrouve en première ligne. mais parcequ’au delà de l’exercice de style imposé, cette cérémonie constitue un temps fort, avec deux challenges à la clé : comment informer sans ennuyer son auditoire et mettre en valeur une action qui est avant tout collective ? comment situer les perspectives à venir pour mieux faire comprendre l’action en cours et les choix effectués ?

A l’heure du zapping, du règne de l’instantanée et de la « comm » à outrance diffusée par les médias nationaux qui renvoient les images formatées « pré digérées » pour le 20 heures de TF1 élaborées par les « spin doctor » (es spécialiste de la communication politique) prendre un moment pour faire le point et décrire tout simplement les différentes étapes et le  délai nécessaire à l’action politique du quotidien et du concret parait un rendez vous quasi anachronique …

Voilà pour le fond, la forme variant selon les équipes, les contextes locaux ou la mise en scène de la manifestation … Cette année nous avons débuté avec la projection d’un clip musical réalisé à l’occasion du Téléthon, par une association locale qui a eu le privilège de passer sur la télé nationale durant ces journées de solidarité … Il y avait des couleurs, des visages d’enfants, de la joie, beaucoup d’émotion et de passion … Le tout en moins de quatre minutes et sur un rythme d’enfer …

 

Après cela a été le tour des élus : salutations d’usage, puis retour vers 2006 …

 

 

medium_Voeux-2007b.jpgDepuis quelques années, gérer une commune constitue une vraie course d’obstacle, 2006 n’a pas échappé à la règle. La faute principalement au désengagement constant de l’Etat : entre ce qu’il nous demande et ce qu’il nous enleve peu à peu dans ses dotations le compte est de moins en moins bon !
Dans ce contexte, l’amende imprévue de plus de 80 000 € imposée à la commune (un peu plus de 6% d’impôts !) du fait du manque de logements sociaux a pas mal perturbé nos projets, d’autant que  nous avons décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition.
Choix difficile, nous avons certes tenu le cap, mais pour arriver à bon port, il a fallu réduire la voilure, effectuer des arbitrages douloureux et remettre à plus tard certains travaux initialement prévus, car tout à un coût. Ce que trop de monde oublie …

Le retour sur 2006 est un kaléidoscope de temps forts et d’émotion partagée, car une ville est surtout belle lorsqu’elle vit … animer au sens littéral, signifie « créer la vie » … Une ville vit donc surtout grâce à ceux qui contribuent à l’animer … l’humain avant la pierre …
Il y a tant eu de moments lourd d’émotion et d’amitié : création de « l’espace pêcheur Marcel Rabeau  », motards de Zampano sur leurs drôles de machines avec qui nous avons accueilli pour la seconde fois le Tour de France des vieilles motos, des premières réussies comme les animations commerciales de fin d’année, le marché campagnard ou l’accueil des nouveaux habitants, l’inauguration du Centre de loisirs, le lancement de la bibliothèque tenue par une équipe de bénévoles campant littéralement dans la salle du Conseil deux fois par semaine, l’implication des membres du CCAS, l’intégration des animateurs du Centre de Loisirs au personnel municipal, le lancement du Pôle emploi afin d’aider concrètement nos demandeurs d’emplois dans leur recherche

Toutes ces initiatives et ces acteurs en s’entremêlant ont tissé un peu plus chaque jour les liens sociaux entre Trilportais, enrichissant cette toile de leurs différences respectives (cultures, quartiers, générations) renforçant entraide, respect et épanouissement mutuel…

Une ville est surtout belle lorsqu’elle est solidaire …

Bien sur il y a eu beaucoup de réalisations également : centre de loisirs « Le petit prince » (cf note sur le « centre ecolo »), remplacement du sol du gymnase, création d’un boulodrome, construction du vestiaire du foot et du roller, restauration du clocher de l’église et rénovation totale de sa Place, dont chacun s’accorde à dire qu’elle est réussie même de nuit …

Pour 2007, l’avancée de deux dossiers sera au centre de nos préoccupations : la réalisation de la déviation de Meaux Nord Est, ou « déviation de Trilport », et notre combat contre l’inacceptable dégradation des conditions d’accueil et de sécurité de la gare de Trilport, :

Des projets sont déjà sur orbite, nous y reviendrons prochainement: réorganisation de la Police Municipale , démarrage du Contrat régional et de deux des réalisations prévues dans ce cadre : construction d’un nouveau restaurant scolaire à la Charmoye qui débutera dans les prochains jours et le lancement de la rénovation et de l’extension du gymnase …
Ces chantiers sont le fruit d’une concertation approfondie avec les futurs utilisateurs, ils se veulent à la fois esthétiques, fonctionnels et respectueux de l’environnement : production d’électricité par pile photovoltaïque, récupération des eaux de pluie, panneaux solaires …
Car 2007 est d’ores et déjà l’année du Développement Durable et tant mieux ! Le dérèglement climatique du au réchauffement de la planète est désormais une affaire d’économistes, c’est dire s’il est avéré et que la question est d’importance …
Le développement durable est au cœur de l’action municipale depuis déjà 4 ans, puisque c’est en suivant cette démarche que nous avons conduit successivement les études du Projet CONT.AC.T, du Contrat régional et du PLU  … Désormais l’heure est à l’Agenda 21 … 

Le travail de fond qui a permis toutes ces réalisations et actions est ignoré de nos concitoyens, comme la partie immergée d’un iceberg … Les délais, l’énergie pour décrocher les subventions, monter les dossiers de financement, lancer les marchés et mener les chantiers sont pourtant importants et sont les mêmes pour une ville de 50 000 habitants ou une ville de 5 000 habitants … Pas le droit à l’erreur …
Exemple type : la question du logement social. Nous ne sommes plus, heureusement, dans la situation de l’an dernier. L’action que nous avons engagée a été enfin reconnue par les services de la DDE. Sur cette base, les dépenses déjà effectuées au titre du logement social, une préemption notamment, nous permettent d’être exempté de tout prélèvement pour 2007 et 2008 … mais nous y reviendrons plus en détail trés prochainement …

Saluons pour finir le sursaut républicain qui a conduit plus de 400 trilportais à s’inscrire en décembre sur les listes électorales. Dans une démocratie, il est essentiel que chacun puisse s’exprimer et devienne acteur … L’abstentionnisme conduit aux pires dérives … Réjouissons nous de cette attitude citoyenne et insistons sur l’utilité du lien social dans un monde de plus en plus violent et de plus en plus inégalitaire.
Ce lien social, la collectivité de proximité qu’est la commune en est dépositaire plus que quiconque … Chacun le sait : l’Etat qui est de plus en plus exigeant et de moins en moins présent, nos concitoyens dont les demandes sont de plus en plus pressantes et diversifiées. Nos finances municipales ne sont cependant pas extensibles. Il serait bon que notre futur gouvernement, quelqu’il soit, s’en souvienne et pallie à ces problèmes budgétaires en mettant tout sur la table afin qu’il n’y est plus de marchés de dupes entre Etat et collectivités locales.

 

Pour finir, voici un extrait du Petit Prince, de circonstance, puique cette oeuvre de Saint Exupéry a donné son nom à notre Centre de Loisirs en 2006 :

« Qu’est-ce-qui signifie « apprivoiser » ?
C’est une chose trop oubliée, dit le renard.
Ca signifie « créer des liens ». »

Qu’est ce qu’internet sinon une multitude de liens virtuels qui ne cessent de s’entrecroiser, s’entremêler, s’interconnecter … hyperliens de l’hypertexte qu’est la toile d’araignée mondiale …

Alors pour 2007, apprivoisez vous virtuellement !

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *