I’ve a black dream …

 

L’ouragan Katarina a remis dramatiquement les pendules à l’heure.

Le gendarme mondial qui impose en temps réel sa « vision du bonheur » à peu prés partout sur la planète, n’a pas su, ou pu, prévenir et réagir face à une catastrophe naturelle prévisible. Car comme le rappelait Paul Krugman, avant le 11 septembre 2003, l’Agence fédérale en charge des catastrophes naturelles avait dressé la liste des trois catastrophes auxquelles s’exposaient le plus les Etats-Unis: une attaque terroriste sur New-York, un tremblement de terre de forte magnitude à San Francisco et un ouragan de grande amplitude sur La Nouvelle-Orléans. Force est de constater que rien n’a été fait. »L’Amérique naguère célèbre pour sa capacité à résoudre les problèmes (can-do attitude) a aujourd’hui un gouvernement impuissant (a can’t-do government) qui cherche des excuses au lieu de faire son travail. » (Paul Krugman)

Se pose alors une terrible question : Y aurait il eu autant de victimes si l’ouragan Katrina s’était abattu sur Washington ?

Cette catastrophe va faire sans doute beaucoup plus de victimes que le 11 septembre. Reste à espérer qu’elle ait autant de retentissement et entraine autant de remise en cause !

Il s’agira là, non d’envoyer des missiles Tomahawks sur des mosquées et des G.I à Bagdad, ou de fermer ses frontières, mais plus simplement d’entretenir les infrastructures de son pays (routes, digues …), d’en créer de nouvelles, et de s’occuper enfin socialement des innombrables noirs américains qui vivent sous le seuil de pauvreté. L ‘American way of life a plus que des ratés et avec son Président en première ligne a montré sa face obscure, sans jeu de mot aucun.

Un constat mélé de regret et d’amertume, la grande majorité des milliers de morts laissés par Katrina sur le terrain avaient deux points communs : être noir et pauvre … De quoi se remémorer le discours de Marthin Luther King, qui malheureusement résonne toujours avec d’autant de force et d’actualité.

Un extrait du discours du Pasteur Marthin Luther King est accessible dans les documents
Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *