Merci pour tout Christine

Christine Revault d’Allonnes, députée européenne dans l’hémicycle

« Si tout est construit sur du sable, nous devons le faire comme si le sable était de la pierre » Jorge Luis Borges

J’assume mes amitiés, mieux je les revendique, aussi permettez ces quelques lignes pour saluer l’action, la qualité du travail, l’énergie, la passion d’une député européenne hors du commun, qui malheusement d’ici quelques jours ne le sera plus, à son corps défendant.
En politique, il y a des liens plus ou moins éphèmères et souvent superficiels qui se nouent, se dénouent, se rompent parfois au fil du temps, des aléas, au gré des humeurs ou des coups de vent, il y a également des complicités et de vraies amitiés qui se tissent, basées sur le respect mutuel, les valeurs partagées, des divergences également lorsqu’elles sont assumées, un projet commun à construire, c’est tout cela qui me lie à Christine Revault d’Allonnes.
Quelle est ma légitimité pour écrire un tel billet ? J’ai été durant cinq années Député Europeen suppléant, puisqu’élu en 4 eme position juste derrière Christine. Je connais donc un peu le sujet, m’étant préparé au cas où et ayant fait divers passages tant à Strasbourg qu’à Bruxelles … Je n’oublie pas non plus le lien invisible mais vivace qui relie toutes les énergies positives qui ont contribué à mener en Ile de France cette campagne européenne de 2014, inoubliable et enthousiasmante, qui demeure pour chacun d’entre nous une magnifique aventure collective, humaine et militante.
Aussi, comme tant d’autres, j’ai un profond sentiment d’injustice aujourd’hui à la voir écarter de cette responsabilité par des jeux « d’appareils » d’un autre temps et des calculs d’arrière boutique « court termistes » qui ont fait et font tant de mal au combat politique. Il y a en politique des alliances de circonstances sans lendemain qui affaiblissent plus qu’elles ne renforcent …

Il faut mesurer le travail mené, cinq années durant, pour faire entendre, non seulement la voix de la France à Bruxelles, la où elle porte si peu d’habitude, mais aussi à agir sans cesse pour faire avancer une Europe plus sociale, solidaire, durable et respectueuse de la place de la femme dans notre société. Députée assidue, Christine a été en charge de dossiers aussi sensibles et complexes que ceux de la taxation des poids-lourds, du droit à l’avortement, l’enquête sur le diesel gate, l’accueil des réfugiés, le paquet ferroviaire …
Faut il préciser qu’elle était, ironie du sort, en responsabilité du chantier Europe pour le PS ! A ce titre du programme sur lequel s’appuiera notamment la liste soutenue par sa formation politique !

C’est ce qu’elle exprime si bien dans une vidéo de 2 minutes.

L’Europe concrète c’est aussi et surtout cela … Des femmes et des hommes, qui s’engagent, travaillent inlassablement afin de faire avancer ce si beau projet qui nous dépasse …
Nous avons grand besoin de député(e)s à la fois présents à Bruxelles, Strasbourg, travaillant sans strass ni paillette, loin des sunlighs du 20 heures, dans l’anonymat des réunions interminables des commissions communautaires. D’élus européens se rendant régulièrement dans leurs territoires pour rendre compte de leur mandat et partager avec les militants et les citoyens, enjeux et priorités à relever en entretenant ce fil si ténu entre nos territoires et la technocratie de Bruxelles, alors que tant restent cloîtrés dans cette bulle filtrante sécurisante, anesthésiante, si l’on y prend garde, qu’est le Parlement Européen…
Ne l’oublions jamais, la politique de la France se fait désormais aussi beaucoup à Bruxelles, notre pays y a besoin de relais fiables, solides, de talents et d’élus compétents, travailleurs, présents, non pour achever une fin de carrière, assurer des fins de mois confortables, mais pour simplement agir afin de changer concrètement notre vie !
Oui il faut agir, mais au concret … pas, ou peu d’envolée lyriques, d’éditos, de tribunes égotiques en « une » des journaux nationaux, cette écume médiatique qui ravit tant, à priori, le microcosme parisien et les états majors politiques, mais en négociant d’arrache pied pour construire les compromis, les consensus, les majorités, y compris relatives, qui feront avancer, pas après pas, l’Europe que nous appelons de nos voeux …
A Bruxelles pour être utile mieux vaut federer que fragmenter, ce qui constitue une véritable révolution culturelle pour la gauche française actuelle, mais également pour notre société.
« Dans les autres pays, on estime généralement qu’il faut trois mandats pour aller au bout des chantiers, mais en France, il n’y a pas vraiment de projection sur les cinq ans du mandat mais uniquement sur le temps court de la campagne. ».

Merci Christine pour ton action, tu sais mieux que quiconque que le combat européen n’est jamais terminé. L’Europe a grand besoin de ton énergie, de ta combativité, des compétences acquises au fil de ces cinq années, des réseaux constitués, des partenariats noués … C’est pourquoi, avec d’autres, depuis quelques jours nous ressentons un profond sentiment de gâchis …
Jusqu’au dernier moment tu auras été digne d’un mandat mené sur le terrain tambour battant. Rien ne t’a été donné, même si certains aujourd’hui l’oublient. En un seul mandat tu as démontré que l’on pouvait être pleinement député à Bruxelles, faire avancer des dossiers sensibles, sans être coupé pour autant de la réalité de nos territoires et des citoyens …
Maître mot Christine en ce qui te concerne … Rebondir … En ce qui nous concerne … Reconstruire …

Pour reprendre la citation de Borges qui introduit ce billet, tu as travaillé le sable comme les tailleurs travaillent la pierre, l’Europe demeure une cathédrale de sable en friche que nous devons collectivement rendre solide comme du roc.

Aujourd’hui, plus que jamais, à l’image de Notre Dame, l’Europe a plus besoin de tailleur de pierre, que de magiciens du verbe et de fausses promesses

Merci pour tout.


Partager cet article sur...

Une réponse sur “Merci pour tout Christine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *