Google … « No Limit »

Sur la toile mondiale 75 % des requêtes sont traitées par Google, dont l’action est passée de 85 dollars en août 2004 à plus de 372 dollars fin octobre, cette société est tout sauf une entreprise philanthropique surtout lorsque l’on sait que désormais en France la part publicitaire de l’Internet dépasse celle du cinéma.

A l’instar des autres moteurs de recherche Google propose aux annonceurs d’apparaître sur des sites en fonction des requêtes exprimés par les internautes. A l’origine de cette réussite, deux modules complémentaires et indissociables : Ad Sens et Ad word qui sont loin d’être ses seules armes …

 

Ad sens et Adwords, les 2 font la paire

AdSens (https://www.google.com/adsense/) permet aux différents concepteur de sites Web d’afficher des annonces commerciales sur leurs pages et de gagner ainsi de l’argent. Un plus déterminant qui explique un tel succès : des liens commerciaux qui ont du « sens », les annonces étant en rapport direct avec les recherches des visiteurs ou correspondant à leurs centres d’intérêts. Google diffuse ainsi des annonces pertinentes et mieux acceptées par les visiteurs, dans des emplacvements réservés qu’elle met en concurrence au sein d’un système d’enchères de mots-clés dont le prix varie en fonction de l’offre et de la demande, et ce grâce au module complémentaire Adwords.

Ad words (https://adwords.google.com/select/) constitue le plus grand programme de publicité par mots-clés au monde. Idée géniale, il est basé sur une tarification au coût par clic (CPC) : l’annonceur ne paie que lorsqu’un internaute clique sur son annonce. Grâce à cette approche par mots-clefs ciblés un annonceur peut mettre en avant sa valeur ajoutée et marquer ainsi sa différence avec la concurrence. Avantage essentiel, cette approche permet de contacter des prospects ciblés qui recherche des informations en relation avec les mots-clefs sélectionnés et de générer ainsi un trafic hautement qualifié. Une véritable révolution dans le marketing qui se déplace « de l’inconnu au connaissable » grâce à la constitution d’une quasi «base de données des intentions » des internautes et qui constitue pour la société américaine un vrai filon…

 

Google, acteur global ?

Chaque internaute à partir de son ordinateur, bientôt de son téléphone et d’un accès internet surfe, achète, se déplace, échange du courrier électronique … Google grâce aux divers services proposés le fidélise en lui facilitant la vie : recherche d’information, actualités personnalisées, traitement des photos prises, recherche d’itinéraires, messagerie instantanée, blogs, accés Wi Fi, une liste qui n’est pas exhaustive, sur laquelle nous reviendrons un jour ou l’autre et qui constitue une vraie galaxie d’outils ou de services trés divers et pour certains révolutionnaires. Une fidélité qui permet à Google de ne plus rien ignorer de ses visiteurs … 

Mais la « quête » de Google ne s’arrête pas aux seules annonces publicitaires; son ambition est « d’organiser l’information du monde et de la rendre universellement accessible et utile. » quel que soit le contenu numérique, le type de documents recherchés (texte, image, vidéo, son…) ou le support avec l’arrivée probable de moteurs de recherche pour téléphones portables.

Un appétit qui ne connaît pas de limites, puisque la société de Mountain View s’attaque à Microsoft en débauchant certains de ses meilleurs éléments, a renforcé son staff avec l’arrivée de Vinton Cerf lui même (voir note précédente : http://jmorer.hautetfort.com/archive/2005/09/21/google-puissance-80.html) et aborde le champ des contenus avec l’objectif de bâtir la Très Grande Bibliothèque Numérique mondiale  (« Google Library Project »), en attendant d’autres contenus numériques, sans nul doute et plus encore lorsque l’on sait que désormais dans la téléphonie l’heure est au Triple Play ( offre combinée internet haut débit / téléphone illimitée / télé par ADSL.

Pour Google les champs du possible paraissent infinis … La frontière entre opérateur, diffuseur, fournisseur de contenus est de plus en plus ténue et Google met tout en oeuvre pour devenir un des acteurs incontournables et majeur d’un marché prometteur. La réaction de Microsoft, menacé, qui se rapproche d’AOL, est symptomatique et montre que la lutte sera féroce !

 

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *