Nouveau Libé, mue ou révolution culturelle ?

Pour son anniversaire, Libé s’offre un nouvelle peau … Mue ou révolution culturelle ? Il y a 10 ans, le quotidien Libération lançait le premier site d’informations électroniques français. Bilan aujourd’hui : 27 millions de pages / mois, 200 000 internautes jours, 2eme site d’information généraliste français derrière … Le Monde.

Pourtant tout n’est pas rose dans l’univers de la presse nationale. Paradoxe souligné par Serge July lui même dans l’édito présentant la nouvelle formule de son site, l’audience des journaux se développe, mais leurs recettes diminuent  … Les causes sont multiples pour expliquer ce phénomène : prix de revient, crise de la publicité dans la presse papier, concurrence avec les journaux gratuits …

Ce n’est pas un hasard si Le Monde dans deux semaines lancera une nouvelle formule de son édition papier et que le plus grand site généraliste d’informations mondial, le New York Times, vient de faire lui aussi peau neuve; la presse quotidienne cherche son deuxième souffle.

Pourtant elle attire les investisseurs … Surtout les titres ayant une forte audience. N’en déplaise à Mac Luhan, célèbre sociologue canadien ayant annoncé la fin de la galaxie Gutenberg, l’auteur de la formule choc « le message c’est le médium » …  Dans ce contexte de mondialisation effréné, ce sont les marques qui jouent le rôle de repères et désormais derrière le médium et les informations véhiculées se cache le titre du journal, marque de fabrique du traitement de cette information.

Le contenu traité par les rédactions doit désormais s’adapter aux différentes types de médias; car le développement des différents supports d’information qu’ils soient organiseurs, ordinateurs, télévisions (cf le succcés de la TNT) ou téléphone rend tout le monde accroc à l’info.
Le support n’est plus qu’un des éléments d’une  chaîne complexe dont le point de départ est une rédaction qui passe du mono-produit papier à une entreprise multimédias : papier, net, télé, téléphone ….

 

Le multimédia passe désormais par le net

Le développement du haut débit avec bientôt 15 millions d’internautes français connectés, en attendant le trés haut débit, fait du Net une cible majeure et prioritaire de cet enjeu planétaire. Internet constitue à lui tout seul un laboratoire indispensable pour maîtriser les exigences du média électronique tant sur le plan rédactionnel que sur les techniques liées au son, à l’image ou à  l’interactivité (forum, débat, chat …). Un média qui permet de plus à l’internaute de paramétrer la sélectivité de l’information (selon ses thèmes d’intérêt) et favorise l’émergence de communautés (blogsphère) …

Car si pour Mac Luhan ce n’est pas le contenu qui affecte la société, mais le canal de transmission lui-même, il y a désormais pléthore de canaux de transmission … image choc, mot concept mais quelquefois même émotion …

 

Capacité d’analyse ou réactivité

Auparavant dans la presse écrite, il y avait le quotidien, l’hebdomadaire et le mensuel … Le quotidien traitait de l’actualité à chaud, l’hebdo ou le mensuel analysait cette actualité. Désormais à Libération, le quotidien  analyse, met en perspective et le site traite de l’actualité « on line » … Le temps s’accélère et la durée nécessaire à la réflexion et à l’analyse se raccourcit d’autant … Analyse / Réactivité … Tout se mêle …

La nouvelle formule de ce site est donc plus qu’une mue, elle annonce des bouleversements plus profonds, car au jeu de l’adaptabilité, Libération a toujours été aux avants postes …

Le trés haut débit signifie l’irruption de la télé dans les ordinateurs, dans la presse et bientôt sur nos téléphones portables, une télé allégée au niveau de l’outil de production pouvant véhiculer toutes les images : du studio dernier cri, au téléphone portable qui peut devenir une caméra n’importe où sur le globe .. Information mondialisée, instantanée et interactive …

 

 

Etre une  référence pas un logo …

Cette mutation, transformera à terme la presse en modèle économique rentable; le mouvement de concentration en cours se précise et s’accélère … L’information s’affranchit peu à peu des contraintes techniques, logistiques et financières liées à la fabrication du support  et à sa diffusion … Libération va proposer dans quelques semaines un abonnement pour les internautes, suivant l’exemple du Monde qui a expérimenté cette formule avec succés depuis 2002 ( 67 000 abonnés dont plus de 30 000 nouveaux abonnés).

L’enjeu est ailleurs … Derrière le support et le contenu, demeurent le message, les valeurs et l’éthique. La guerre du golfe a démontré la difficulté pour des journalistes de rester maître de leur message et de garder un esprit critique …

Un titre de presse ( une marque …)  se doit de garder son originalité et ses règles déontologiques. Si Mac Luhan classait les médias en deux catégories : média froid (analyse) ou média chaud (réactivité), il précisait que le média chaud ne demande la participation qu’un seul des sens du lecteur, qui devient ainsi totalement passif et captif perdant tout sens critique …

 

L’enjeu pour un titre comme Libération, est de garder son identité qui est également sa valeur ajoutée … Ce petit plus, ce supplément d’âme qu’il apporte chaque jour à ses lecteurs et qu’il doit absolument préserver quelque soit le médium utilisé …

 

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *