Johannes der Europäer

La fin de l’année approche tout doucement, l’heure n’est pas encore au bilan, cependant le moment me semble propice pour revenir sur un évènement qui m’a marqué durant ces dernières semaines, la célébration du 20eme anniversaire de notre jumelage avec Engen. Nous aurions du initialement le fêter l’an dernier, mais le COVID nous a obligé à reporter cette célébration à octobre 2021, lors du week end de la fête nationale allemande.

Après ces longs mois de confinement, c’est avec beaucoup de bonheur que nous acons renoué, en ce début d’octobre, avec le plaisir et la joie de se réunir entre amis, dans le respect absolu des gestes barrières.
Les liens entre les villes d’Engen et de Trilport remontent à 1987, année de l’appariement de nos deux collèges. Depuis, chaque année, des jeunes Allemands et de jeunes Français se rencontrent afin de découvrir leurs pays respectifs et nouent des liens d’amitié souvent durables.
Nous devons saluer l’action des enseignants des deux pays durant toutes ces années comme leur constance, c’est grâce à eux que ces échanges ont perduré, ils ont plus que contribué à creuser un sillon profond, dans lequel Johannes Moser Bürgermeister d’Engen et Michel Vallier alors Maire de Trilport ont glissé et semé en 2000 les graines de ce jumelage. Incontestablement depuis la greffe a bien prise, cela fait plus de 20 ans que nous partageons joie, bonheur, fêtes ou moments douloureux.

Vingt ans à l’échelle d’une vie c’est déjà un long chemin …

Je veux rendre hommage à mon ami Johannes Moser, Bürgermeister d’Engen, cet européen convaincu a noué toutes ces années des liens d’amitié, non seulement avec Trilport, mais également avec les villes de Moneglia (Italie) et Pannonhalma (Hongrie) auxquelles Engen est également jumelée.
Il a ainsi tissé patiemment de vrais liens entre nous, autant de fils d’europe, invisibles et imperceptibles mais bien présents …. Plusieurs délégations de Trilportais ont pu ainsi découvrir Pannonhalma et appréhender une toute autre vision de l’Europe.
L’action qu’il a mené me rappelle une citation de Wim Wenders dans les ailes du désir : « nous pouvons améliorer les images du monde et comme ça, nous pouvons améliorer le monde. » … Toutes ces années, incontestablement, Johannes et Ulrich Scheller le responsable « Städtepartnerschaft » d’Engen, véritable VRP de l’idée européenne, ont œuvré afin de faire de nos jumelages, l’image de l’Europe que nous portons ensemble avec passion : celle des citoyens, du quotidien, de la proximité, de la solidarité, des échanges, de l’amitié, aux antipodes de la caricature technocratique tatillonne, impersonnelle et lointaine décrite par certains ne jurant que par les frontières hexagonales.

Partant du principe que  » les amis de mes amis sont aussi mes amis. » (Gotthold Ephraim Lessing, dramaturge et poète allemand 1767) je lui ai proposé d’associer à notre fête de jumelage, les Maires de Monéglia et de Pannonhalma présents à cette cérémonie, de signer ensemble une charte d’amitié entre nos quatre villes …

Ce qu’il a accepté …

Constat évident, les cultures et les langues des habitants d’Engen (Allemagne), Pannonhalma (Hongrie), Moneglia (Italie) ou Trilport (France) sont très différentes. Nos histoires respectives, entremêlées dans le temps et l’espace et trop souvent accompagnées de pleurs et douleur, nous ont appris à transformer nos différences en véritables richesses. Mélange ayant produit un terreau fécond, sur lequel nous pouvons semer aujourd’hui des graines d’espoir et d’avenir meilleur.
Bien plus qu’un simple drapeau aux 12 étoiles d’or ou que l’hymne composé avec passion et génie par Beethoven, l’Europe constitue aujourd’hui une véritable oasis, qui place à sa juste place l’homme sur une planète qui ne lui appartient pas et dans laquelle tolérance, humanisme, respect d’autrui, liberté cohabitent en bonne intelligence .
Le secret de cette alchimie humaine unique sur la planète est certainement la capacité de nos pays a avoir retenu certaines leçons douloureuses de l’histoire et acquis une capacité de résilience devenue désormais une des caractéristiques de l’Europe, la crise du COVID l’a encore souligné.

Vingt ans et plus ont passé depuis la signature de notre jumelage … autant d’années qui ont compté pour chacun d’entre nous, y compris dans notre vie la plus intime. Nos enfants ont grandi, devenant des femmes et des hommes accomplis, pour certains aujourd’hui même des pères et des mères, certains amis proches ou parents nous ont quitté, des amis sont partis, d’autres arrivés.

20 ans et plus ont passé … il est temps désormais de nous renouveler, de semer au vent qui vient et qui va, de nouvelles idées, d’initier de nouveaux cycles et actions pour faire vivre cette belle histoire d’amitié.
Nos villes et pays se transforment en profondeur, de nouvelles générations et habitants nous rejoignent, le monde ne cesse d’évoluer, cependant nos cœurs battent à l’unisson, car un cœur est toujours un cœur, qu’il réside à Engen ou à Trilport.

Ce jumelage constitue un véritable trésor mais demeure fragile, tant il ne repose que sur la bonne volonté et l’engagement de quelques-uns. La charte que les quatre maires ont signé lors d’une cérémonie au combien émouvante marque une nouvelle étape.
Nous devons désormais transmettre, passer le relais afin que demain les nouveaux habitants ou prochaines générations d’Engen et de Trilport, de Moneglia et de Pannonhalma, aient la chance de partager ce que nous avons vécu toutes ces années.
Chaque parent sait que toute transmission est délicate, n’oublions pas les mots de Rainer Maria Rilke « Qu’une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l’entreprendre. » …

Semons des graines d’avenir, d’amitié et d’espoir dans nos écoles, nos associations, entre habitants de nos villes respectives,
Des graines qui portent en germe de futurs cadeaux de la vie, fenêtres ouvertes sur nos différences, nos désirs d’ailleurs et sur des perspectives communes et partagées à construire ensemble, aujourd’hui et demain, une Europe qui nous rassemble dans le respect mutuel de nos différences, qui sont autant de richesses à partager.

La charte d’Engen

Nous,
Johanes Moser, Bürgermeister der Stadt Engen,
Claudio Magro, Sindaco della città di Moneglia,
Gabor Vas Polgármester de Pannonhalma
Jean Michel Morer, Maire de la ville de Trilport

Réunis ce dimanche 3 octobre 2021 à ENGEN, jour de la Fête de l’Unité allemande, déclarons solennellement notre engagement commun dans l’idée européenne et la protection de l’Environnement.

L’Europe que nous portons, avec cœur et passion, dans chacune de nos villes, est l’Europe du concret, des citoyens, de la proximité, de la solidarité, des échanges et de l’amitié.

Nous connaissons la dimension et l’importance de nos cultures respectives, la géographie particulière d’un continent qui nous est commun et que nous partageons, l’histoire tumultueuse et entremêlée de nos pays depuis des siècles.
Si nos langues sont différentes, nous portons un modèle de société unique au monde, basé sur la tolérance, l’humanisme, le respect d’autrui, la place de l’humain, l’importance de la culture et des arts, la liberté et le souci constant de protéger et sauvegarder notre planète.

Nos différences constituent une véritable richesse, le socle d’une sagesse partagée, issue du sang et de la douleur parfois de nos histoires mêlées dans le temps et dans l’espace …

Cette amitié est un patrimoine commun et fragile, que nous nous désirons transmettre aux jeunes d’Engen, de Moneglia, de Pannonhalma et de Trilport, afin de favoriser et contribuer à leur épanouissement futur en leur permettant de découvrir d’autres cultures, d’autres pays, d’autres rivages amis.

L’enjeu de nos jumelages, est de donner du sens, du contenu, des perspectives à l’idée européenne afin que demain nos enfants construisent enfin l’Europe de l’amitié et de l’espérance.

Partager cet article sur...