Pour 2013 « transforme ta main ! »

voeu-2013-c.jpg

La longue farandole des vœux est lancée et durera jusqu’à la fin du mois de janvier. Le moral n’y est pas forcément au beau fixe,  bien que les élections nationales ont marqué 2012 et se sont traduites par le retour d’une alternance attendue de beaucoup. Mais ces scrutins ont également révélé le trés mauvais état du pays
Ni scoop, ni polémique, tous les clignotants, ou presque, sont au rouge et l’heure n’est plus à rechercher les responsables de ce triste bilan, les français ont tranché la question avec leur vote clair.

Notre énergie doit être consacrée à trouver les solutions qui nous permettront de sortir de cette mauvaise passe, collectivement et surtout rassemblé. Chacun pressent que redresser le cap prendra de nombreux mois, voire quelques années et que des sacrifices s’imposeront à tous, l’heure n’est plus pour les élus ou les décideurs aux promesses inconsidérées ou aux plans sur la comète !

Ce constat concerne également les collectivités. Pourtant nos concitoyens ont besoin, non de promesses sans lendemain, ils ont déjà donné, mais de réponses trés concrètes. Force est de constater que la seule porte qui leur soit réellement ouverte, y compris pour exprimer leur mal être, est celle de la Mairie.

Pourtant la situation financière de nos collectivités est de plus en plus tendue. La poursuite du gel des dotations de l’État et la crise immobilière diminuent nos recettes, alors qu’il nous faut répondre aux demandes croissantes de nos concitoyens, aux conséquences des mesures d’économie prises par l’Etat et d’autres partenaires, sans omettre d’investir pour préparer l’avenir.

Le coup du mille feuille territorial, je le laisse à d’autres élus, qui oublient généralement de souligner, que nos collectivités sont parmi les mieux gérées et les moins endettées d’Europe. A contrario, notre pays a besoin d’elus disponibles, qui ne cumulent pas les responsabilités entre Paris et leur circonscription, par exemple. Je suis de ces français qui attendent avec impatience la fin d’un cumul des mandats qui n’a que trop duré !

Lors de mes permanences, beaucoup de demandes remontent, la détresse est de plus en plus présente dans nos communes, le plus souvent du à un accident de la vie : décès, perte d’emploi, ou séparation du couple aux conséquences souvent dramatiques pour les enfants.

Comment agir et allermalgré tout de l’avant dans un tel contexte ?

quadrature du cercle ou non ?

 

voeu-2013-a.jpg

Plutôt que se lamenter et attendre une intervention divine ou un retournement de tendance miraculeux, l’équipe municipale a choisi d’innover et d’aller de l’avant.

En réalisant des équipements utiles, mais en suivant une démarche différente : éco construction, polyvalence, accessibilité et mutualisation. Les critiques de certains n’avaient pourtant pas manqué : montant, mode de financement, choix environnementaux, y compris même sur la durée et les contraintes des travaux !
Ces réalisations se sont pourtant révélés à l’usage comme de vraies réussites :  fréquentation, satisfaction des usagers … chacun quelque soit sa génération ou quelquefois son handicap, se les ait approprié, c’est notre plus belle victoire !

Cependant améliorer la vie au quotidien des habitants, ne peut se limiter à la réalisations d’équipement, y compris emblématiques. C’est surtout une suite continue de petit pas, d’aménagements, de travaux qui s’ils ne changent pas la vie, du moins rendent le quotidien plus agréable !
Chaque année nous agissons afin de mieux éclairer la ville, la rendre plus accessible, aménager un cadre de vie harmonieux et surtout faciliter les liens de proximité …

La qualité d’une ville repose aussi sur les liens sociaux qui l’animent … Ils sont le fruit d’une énergie collective (membres d’une association, bénévoles, parents d‘élèves, commerçants, artisans, agents de la ville, ou partenaires de l’action municipale …) qui alimente et fait vivre un lien fragile, ténu, mais essentiel au « vivre ensemble ». mais également des politiques publiques :

  • Mise en place d’un service animation au sein des services municipaux, a permis de professionnaliser les animateurs intervenant dans les écoles et au centre de loisirs, et de mettre en place un service d’accueil périscolaire qui fonctionne de 7 heures à 19 heures, pour les maternelles comme les primaires. Un savoir faire qui sera utile pour réussir une réforme des rythmes scolaires qui s’avère délicate à  mettre en place.
  • Création dans les locaux rénovés de la villa Bia, d’un pôle social composé du Centre communal d’action sociale et d’un Relais d’assistantes maternelles. Cette structure qui fonctionne depuis deux ans, est portée par la CAF, le Conseil général et la ville. Elle apporte un soutien concret aux parents et à la cinquantaine de professionnelles travaillant sur la commune et beaucoup de vie dans la ville. Sa fréquentation croissante est la meilleure preuve de son utilité.
  • Nouveau site internet, prolongeant l’action des services municipaux afin de faciliter la vie des habitants. Depuis septembre, toutes les démarches administratives liées au périscolaire sont accessibles à partir d’Internet sur un portail famille qui acceptera dés les prochains mois le télépaiement.

Des liens qu’il faut parfois défendre …

La loi et les règles de vie en commun doivent être respectées, tout le monde en convient, du moins en théorie, pourtant trop souvent lorsque l’on aborde le domaine du concret, les élus se retrouvent seuls pour assurer cette mission républicaine.
Tout repose sur le Maire et ses services : respect du droit, règles de police, d’hygiène, logement, applications des règles d’urbanisme puis accueil, suivi, constat, réprimande, instruction de procédures administratives fastidieuses et chronophages … Les élus locaux, notamment les Maires ont besoin de l’Etat et de la justice pour les aider à faire appliquer, simplement le droit.

Que ce soit en se réunissant afin de définir un plan d’action, à ce titre la création en 2012 d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance sur l’agglomération que nous réclamions avec insistance depuis 2002 est une bonne chose. Il est essentiel que l’ensemble des acteurs territoriaux, institutionnels ou associatifs se rencontrent, débattent pour agir en complémentarité sur tous les volets liés à cette problématique. Encore faut il avoir une capacité d’action.

Que ce soit en se dotant de nouveaux outils. Sur la vidéo protection (enregistrement d’images) par exemple, beaucoup a été dit ou écrit. Il ne faut ni idéaliser, ni diaboliser ce qui n’est qu’un outil, mais l’utiliser avec efficience, en tenant compte de ses atouts, manques, limites, coût et contraintes. Nous allons l’expérimenter et avons lancé une étude conduite par un cabinet spécialisé pour anlyser les conditions de son déploiement sur la voie publique.

Voilà, c’est tout cela, Trilport : une réelle ambition collective, de l’innovation (du système D aussi quelquefois), la priorité donné à l’humain et au partage, mais aussi de lourdes contraintes, qui nous incitent au pragmatisme, par conviction et raison.

C’est  l’esprit qui anime cette ville et la marque de fabrique de notre équipe.

La crise que nous traversons ne doit être en aucun cas un prétexte au renoncement, mais au contraire, au renouvellement ! Nous devons continuer à faire vivre nos valeurs, en étant plus solidaires, en préparant l’avenir, en inventant des solutions nouvelles pour répondre aux interrogations mais également aux contradictions nombreuses de notre société, malgré un contexte financier tendu.

Un Maire n’est rien tout seul, une ville n’est rien isolée, un territoire n’est rien sans les communes qui le compose, toutes lui apportent, mais aussi sans lien avec les autres territoires …

Ce qui est vrai pour les villes, l’est aussi pour chacun d’entre nous …

C’est pourquoi nous voulons  « créer des nouveaux liens »  afin d’être plus proche, le nouveau site internet illustre notre volonté.

Eluard n’écrivait il pas : « On transforme sa main en la mettant dans une autre. » ce que Charles De Gaulle a interprété à sa manière lors d’un célèbre « Mano en la mano »

Je souhaiter qu’en 2013, nous transformions nos mains en créant de nouveaux liens, entre nous …

Bonne et heureuse année 2013 à toutes et à tous.

voeux.jpg

  

Partager cet article sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *