Une année 2019 placée sous le signe de l’espérance et de son esprit frondeur

Cérémonie des voeux, discours du Maire – Photo Ville de Trilport / D. Douche

Rite républicain immuable, les cérémonies de vœux ryhtment le début de chaque nouvelle année. L’émergence des intercommunalités, la multiplication des liens entre nos différentes collectivités font de janvier un mois particulièrement intense et chargé, du fait de la succession des cérémonies qui s’enchainent, chaque Maire assistant également aux cérémonies des communes voisines .

Ce véritable « carrousel » de voeux successifs, permet d’avoir une vue fidèle et transversale des problématiques spécifiques à chaque collectivité, comme de celles qui nous sont communes et que nous partageons : mobilités, accès aux soins, incertitudes sur les dotations de l’Etat et la suppression des impôts locaux, financement des équipements publics à créer au regard du dynamisme démographique de nos communes …
Faut il souligner que ces cérémonies de voeux sont celles des communes, ce qu’ont parfois tendance à oublier certaines « personnalités » prenant la parole , utilisant la tribune à d’autres fins que celle de souhaiter simplement une bonne année.
J’ai vécu il y a quelques années un grand moment de solitude lorsque deux élus de tendances politiques différentes, suite à mon discours de voeux, avaient polémiqué de manière politicienne, ce qui avait parasité et gaché ce qui doit rester un moment de convivialité ; depuis à Trilport seul le Maire parle.

Le constat qui s’impose suite aux différentes cérémonies auxquelles j’ai participé, est celui de l’importance pour la vie de nos concitoyens de l’action de proximité initiée et portée par les élus locaux.
Ne nous y trompons pas, elle constitue une réelle opportunité pour la cohésion du pays. Nos communes, y compris les plus petites impulsent des dynamiques territoriales locales, créatrices de richesses économiques et d’emplois, forment des digues de solidarités au combien utiles aux habitants du fait des liens humains indispensables qu’elles tissent, supplément d’âme précieux à la vie de tous les jours.
Le lien social et humain pour les élus locaux que nous sommes est le fil rouge d’un engagement continu au service des territoires et de nos concitoyens et constitue une véritable boussole pour l’action que nous menons au quotidien.
Cette relation humaine directe, sans intermédiaire, fait certainement de ce mandat le plus beau et explique sans doute également pourquoi l’élu local échappe encore au discrédit qui frappe la classe politique.
Proches, disponibles, accessibles, à hauteur d’homme comme à portée d’engueulade, le Maire demeure bien souvent pour les habitants de nos villes et villages le dernier recours. 

En 2019, préserver le « vivre ensemble » dans nos territoires, passe inévitablement par les portes de nos Mairies, toujours ouvertes, alors que tant et tant se ferment ailleurs ou sont déjà closes depuis belle lurette.
C’est la raison pour laquelle, il est si important au moment des intercommunalités XXL, déshumanisées et désincarnées, aux sièges administratifs pour le moins lointains, de préserver notre capacité à agir au plus près, en première ligne, notamment dans nos espaces péri urbains ou ruraux, les évènements récents, le démontrent.

Quelques mots sur la feuille de route 2019 de notre ville, Trilport.

Voeux 2019 de la ville de Trilport – Conception dessin Albert – Création Concordances

Les voeux constituent l’occasion privilégiée de remercier toutes les énergies conjuguées qui permettent à une ville ou un village, de s’épanouir, grandir, se renouveler, mais aussi et surtout, de constituer une communauté de vie et de destin.
J’ai rendu hommage, devant une salle bien garnie, au forces vives qui au quotidien permettent au « vivre ensemble » de constituer une réalité concrète et tangible : qu’ils protègent nos vies au péril de la leur (policiers, gendarmes, pompiers), soutiennent les habitants dans la difficulté ou en souffrance en leur permettant de rebondir (professions médicales ou para médicales, travailleurs sociaux …) ou plus simplement entretenant le lien social de proximité et une convivialité qui fait société dans nos communes, grâce à la vie associative notamment.

Synthétiquement, voici les principaux éléments de notre feuille de route

Faciliter la vie quotidienne des habitants

Créer de nouveaux parkings en Centre Ville
Dans le Centre Ville, les divisions parcellaires se multiplient ce qui occasionne quelques contraintes pour l’espace public, notamment au niveau du stationnement. Beaucoup d’habitations qui accueillaient auparavant une famille, en abrite désormais plusieurs, ce qui se traduit nécessairement par la multiplication des voitures en ville. Nos rues n’étant pas extensibles et les piétons ayant grand besoin de trottoirs pour cheminer en sécurité, il nous faut construire de nouveaux parcs de stationnement.
Pour ce faire, il faut acquérir du foncier souvent situé en zone constructible ! Nous travaillons sur diverses pistes pour 2019 concernant certains secteurs clés.

Poursuivre notre engagement en matière de sécurité

Avec trois axes d’action principaux :

  • Exploiter au mieux la vidéo protection aujourd’hui déployée. 30 caméras renforcent la sécurisation de l’espace public, jour et nuit : entrées de villes, écoles, locaux municipaux, bords de Marne, complexe sportif, secteurs cibles … C’est une aide utile à l’action de la Police et de la Gendarmerie. 
  • Renforcer la police municipale et le partenariat noué avec la Police Intercommunale afin de multiplier les contrôles de vitesse aux entrées de ville, 
  • Aménager en collaboration avec le Département, une Zone 30, rue de Brinches et sécuriser divers accès piétonniers de Trilport afin d’améliorer l’accessibilité en ville

Investir dans les lieux d’animation afin de renforcer le lien social
Chaque année nous investissons dans nos équipements publics, notamment dans un des poumons verts de Trilport qu’est son Complexe sportif. Nous poursuivrons cet engagement tant il permet à de nombreux Trilportais de toutes générations de s’y épanouir.
En 2018, nous avions implanté un City Stade et un espace work streetout, il est temps désormais de penser aux seniors … Sans oublier la rénovation du Mini Club, espace également trés utilisé par les associations comme les famillers Trilporaise t poursuivre l’aménagement des parcs de stationnement, tant le succès de ce complexe dépasse les simples limites de notre petite ville.


Innover, innover encore, innover toujours 

Les communes ne constituent elles pas, par nature, de véritables terres d’innovation, tant ce territoire recèle de talents authentiques, de potentialités naturelles, patrimoniales et agricoles incroyables ? Faut il encore en être persuadés !
Agiles, proches des habitants, de leurs besoins ou usages de la ville, la commune bénéficie d’une capacité d’action transversale qui lui permet d’agir concrètement en divers domaines, ce qui se traduit pour Trilport :

Agir concrètement en faveur de l’urgence écologique

  • En terminant la rénovation de l’éclairage public de la commune. Objectif : 60% d’économie et autant d’émission de GES en moins,
  • avec l’éco quartier de l’Ancre de lune dont les travaux débutent enfin. Un projet labellisé au niveau national et régional qui permettra d’agir à la fois sur un bâti sobre en énergie, des mobilités douces, la diffusion de la nature en ville …
  • En implantant un mini réseau de chaleur destiné à alimenter deux écoles, un réfectoire scolaire et une salle des fêtes
  • En isolant nos bâtiments publics en privilégiant les matériaux bio sourcés comme le chanvre, le bois ou la paille,
  • En installant des bornes de recharge pour véhicules électriques,

L’écologie c’est aussi la biodiversitéen ce domaine nous serons encore plus actifs : nouveaux espaces verts, plantation de nombreux arbres et de plantes mellifères, soutien à l’apiculture, végétalisation du cimetière, création de jardins familiaux …
La problématique de la gestion de l’eau de pluie et les conséquences des phénomènes météos extrêmes nécessitent également la réalisation d’aménagements importants dans nos villes (bassins secs, infiltration, réseau pluvial …) que ce soit pour récupérer l’eau de pluie ou l’évacuer sans dommage …
Sans oublier le soutien que nous apporterons à l’action de l’AMAP, des producteurs locaux et aux circuits courts de l’économie circulaire, 

Un numérique citoyen « n’oubliant » personne

Nous poursuivrons l’action engagée en faveur du développement d’un numérique citoyen, que ce soit dans les écoles, auprès des habitants, ou de publics spécifiques comme les juniors, avec la dotation d’un cyber espace, et les seniors en initiant avec l’Association d’Aides à Domicile des ateliers de sensibilisation et de découverte …

Le numérique nous y reviendrons trés prochainement …

Investir pour l’avenir

Trois chantiers importants au menu 2019 

  1. la réalisation de la nouvelle cantine du groupe scolaire Prévert et de deux classes primaire. Ce projet très innovant sera conçu en bois et paille, avec une démarche environnementale trés marquée, inédite sur le secteur,
  2. le déploiement d’un mini réseau de chaleur, qui constitue une première pour notre ville, d’autant que nous pensons mettre en place dans le même temps un co générateur afin de produire de l’électricité
  3. la rénovation de l’école primaire Prévert, qui si elle promet tant le projet est magnifique, s’annonce délicate, beaucoup de travaux s’effectuant en « site occupée » et présence des élèves et enseignants … 

C’est au global plus de 4 millions d’euros qui sont budgétés pour ces chantiers relatifs aux écoles ! Nous bénéficions heureusement du soutien financier de la Région, grâce aux prix collectés par l’éco quartier de l’Ancre de lune et attendons également d’autres subventions : état, département, CAF …
Parenthèse, l’Ancre de lune aura permis à la ville de réunir en subventions diverses près de 3 millions € …  

Une action majeure, la rénovation du Centre-Ville  

Une nouvelle phase de la rénovation de l’Avenue Joffre, véritable colonne vertébrale de la commune et qui coupe en deux Trilport depuis son origine (ancienne route royale 3) sera lancée dans les prochains jours, du fait des travaux de création de réseaux de l’éco quartier de l’Ancre de lune.
Nous en profiterons pour rénover l’éclairage de cette avenue importante de la ville, qui abrite l’essentiel de nos commerces de proximité et améliorerons l’accessibilité piétons … 
La présence d’immeubles dégradés en Centre-Ville, notamment Avenue Joffre, de logements vétustes, pour certains indignes, nous a incité à intervenir et agir notamment sur deux immeubles. Chacun a vu ce que de telles situations, si rien n’était fait, ont donné à Marseille ou Charleville Mézières. 

Nous allons avec les services de l’État, de l’agglomération, le soutien de l’EPF, dans le cadre de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat du Pays de Meaux mener une campagne active auprès des propriétaires pour les inciter à rénover leurs habitations en bénéficiant d’aides financières significatives.
Dans le même temps, la ville intensifiera son combat contre les « marchands de sommeil », véritables trafiquants de misère.

Mobilités, ligne P, agir pour contribuer enfin à changer la donne

Comment ne pas revenir sur le calvaire quotidien des usagers de la ligne P, qui ont le sentiment légitime d’être considérés comme des citoyens de 2nd rang et se retrouvent condamnés à perpet’ à la galère quotidienne, du simple fait de leur lieu de naissance ou de résidence. C’est une situation d’autant plus intolérable, qu’ils contribuent à financer les milliards d’euros consacrés à de grands projets d’infrastructures, devenus de véritables gouffres financiers : Grand Paris ou CDG Express !

Nous avons pris l’initiative avec Céline Lefrère, Maire de la Ferté Milon et les collectifs d’usagers, d’une lettre ouverte à Valérie Pécresse et Alain Krakovitch pour la SNCF, co signée par les Maires de toutes les villes desservies depuis Meaux, les députés des circonscriptions concernées, et les représentants des usagers. Nous ferons entendre, ensemble et unis, la voix des territoires oubliés, tant cette situation intolérable ne peut plus durer !

Gilets jaunes et Grand Débat

Les dernières semaines de 2018, ont vu émerger un mouvement de révolte citoyen inédit qui a révélé l’ampleur des fractures sociales et territoriales menaçant la cohésion du pays.
Ces fractures ne sont pas nouvelles, le mouvement des Gilets Jaunes cristallise toute une série de questions liées au pouvoir d’achat, aux incertitudes sur l’avenir, au sentiment d’abandon de beaucoup de nos habitants, se considérant comme des laissés pour compte de la République. Il révèle le ras le bol profond d’habitants qui ont le sentiment de vivre, souvent avec raison, dans des territoires déclassés, il faut savoir l’entendre et le comprendre : absence de médecins, fermeture des hôpitaux, des postes, des gendarmeries ou commissariats, peut-être bientôt des lignes SNCF … C’est tout le malaise et le mal être de la France périphérique qui s’exprime, auxquels les gouvernements successifs n’ont pas apporté de réponses concrètes. Rappelons le, tant certains aujourd’hui ont la mémoire courte.

La question sociale et les fractures territoriales doivent être au cœur des politiques environnementales. L’oublier tient à faire de l’écologie un élément discriminant de plus, un marqueur de classe sociale ou de résidence.

Devant l’ampleur et la durée exceptionnelles de ce mouvement, le gouvernement nous propose d’organiser un Grand débat. Comme beaucoup de Mairies, nous répondrons présent, relayer la voix de nos habitants est une de nos missions premières. 

« Unis dans la diversité »

L’autre échéance politique proche est le débat européen.  La réalité concrète de l’Europe, nous l’avons ressentie à Trilport avec émotion lors de la visite d’une délégation d’Engen, notre ville jumelée, venus célébrer le centenaire de 1918. La devise Européenne « Unis dans la diversité » a pris lors de ces cérémonies du souvenir tout son sens.

Désordre international, accidents climatiques, migrations, puissance des GAFA, politique étrangère des USA, Russie Chine, autant d’arguments sur la nécessité de construire une Europe forte, unie et solide, qui soit en capacité d’investir, d’agir pour protéger nos industries, emplois et modèle social. Si certains pays se refusent à avancer, mieux vaut construire à quelques-uns … Trop de « sur place » mène à de futurs Brexit.

Cependant avant toute chose, l’urgence absolue est de réconcilier nos concitoyens et nos territoires avec l’Europe. C’est une priorité vitale tant cette élection est capitale pour notre avenir commun, c’est loin d’être gagné.

De l’Europe à l’agglomération, le raccourci peut sembler ravageur. Cependant certaines similitudes existent, nous pourrions effectivement faire nôtre la devise européenne « Unis dans la diversité » … 

En 2019, l’agglomération se développera et c’est une bonne chose. Que pèse le Pays de Meaux, 22 communes, pas tout à fait 100 000 habitants, face au Grand Paris ? Trilport soutient le rapprochement initié avec nos amis du Pays de l’Ourcq, et les intercommunalités autour de Roissy. J’avoue que les prochaines arrivées de certaines communes dont j’avais soutenu, sans succès à l’époque, la demande d’adhésion au Pays de Meaux me satisfont pleinement.

Que de chemin parcouru depuis 2003, bientôt plus d’un habitant sur deux n’habitera pas la ville centre ! Ce développement nous amènera certainement à envisager d’autres méthodes de travail, tant ce territoire s’agrandit.  Nous devons être en mesure d’initier des mutualisations directes entre communes respectives, afin d’éviter les dangers du modèle XXL, de privilégier proximité, souplesse, agilité. de renforcer nos liens, de les vivifier, dans nos singularités et nos complémentarités.

« Face aux ténèbres, nous devons dresser des clartés »

Les dernières semaines que nous avons vécu avec le mouvement des gilets jaunes, le réchauffement climatique, la tristesse de l’hiver, les tweets de qui vous savez, peuvent semer le doute sur nos capacités collectives à sortir par le haut d’une séquence délicate voir tristounette

 « Face aux ténèbres, nous devons dressés des clartés, Plantés des flambeaux, A la lisière des nuits … » écrivait Andrée Chedid, dont bientôt une de nos écoles portera le nom.
Cette clarté, cette lumière est celle de l’espérance et de son esprit frondeur, celle-là même qui abat les montagnes.

Que 2019 soit placée sous le signe de l’espérance et de son esprit frondeur.

Partager cet article sur...

Une réponse sur “Une année 2019 placée sous le signe de l’espérance et de son esprit frondeur”

  1. Félicitations pour tout c’est beaux projets! Merci de faire vivre notre ville au quotidien sans jamais baisser les bras.
    Tout mes vœux pour 2019!
    Bien à vous.
    Maxime LEFEVRE
    (agent imo sur trilport et habitant)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *